Les PME se trouvent aujourd’hui confrontées à une concurrence très forte, quel que soit leur cœur de métier, du fait de la globalisation des offres. Beaucoup de PME à l’origine régionale, voient également leur marché naturel « envahi » de solutions étrangères concurrentes et souvent très compétitives.

Une organisation interne optimale de l’activité des PME est donc primordiale pour faire face à cette concurrence. En effet, une saine gestion de stocks doit être profitable à l’entreprise, tout en permettant la satisfaction maximale de ses clients et fournisseurs. Mais cela ne s'improvise pas : les contraintes sont nombreuses, les demandes futures mal connues, les valeurs des paramètres difficiles à déterminer et l’estimation des coûts est sujette à erreurs.

Plusieurs études réalisées (voir graphique ci-dessous) par le JDN (Journal du Net), la revue SUPPLY CHAIN MAGAZIN et le célèbre Gartner Magic Quadrant (MQ) démontrent que la gestion informatique de l’entreposage (WMS) permet d’apporter une meilleure connaissance en quantité et en qualité de l'activité du magasin et des stocks, d’éviter les erreurs de préparation, d’améliorer l’exploitation des moyens et des surfaces ou encore d’améliorer la traçabilité. Les améliorations en matière de système de gestion des stocks conduisent dans la très grande majorité des cas à augmenter la satisfaction des clients grâce à la réduction des délais et grâce à des livraisons fiables à 100 %, ainsi qu'à une meilleure productivité (utilisation des ressources d'entreposage, une réduction des stocks et une productivité améliorée). Dans le contexte économique actuel, en gérant mieux les stocks, on va pouvoir gagner de la place. Les m² gagnés pourront par exemple permettre d’ajouter une nouvelle gamme de produits ou d’élargir les allées et donc d’améliorer la productivité des opérateurs. Les WMS (Warehouse Management System), ayant pour objectif d’améliorer la visibilité du stock et d’optimiser la gestion des opérations d’entreposage, peuvent donc être un vrai levier concurrentiel pour les PME.

 

optim mws fig1

Figure 1 : principaux apports en PME d'un WMS

 

Le marché du WMS est arrivé à maturité et la taille d’une entreprise n’est plus rédhibitoire quant à l’utilisation d’un WMS. En effet, beaucoup de prestataires en logistique font le constat que les bénéfices sont bien réels pour les grands groupes comme les PME. Dans bon nombre de cas, les PME entrevoient le WMS comme un outil au service de leur « supply chain », surtout que l’acte de livraison à l'heure des justes quantités commandées est devenu un des exigences prépondérantes des clients. Elle devient parfois un axe de différentiation par rapport à la concurrence. La capacité d'un industriel à exécuter sa logistique plus vite, de manière plus fiable et à moindre coût, constitue un levier de compétitivité essentiel.

 

Toutefois, une nouvelle tendance tend à se généraliser au sein des entreprises quelle que soit la nature de l’activité, le « Lean Warehousing ». Cette méthodologie prône un état d’esprit qui s’attache à se concentrer sur la valeur ajouté d’un processus et à en supprimer ou à en limiter les gaspillages.

 

optim mws fig2

Figure 2 : objectifs du Lean Warehousing

 

Dans bon nombre d’études de cas effectuées en PME, elle offre la possibilité d’avoir un véritable retour sur investissement et des gains de productivité mesurables en matière de gestion de stock, de ressources humaines, d'emplacement marchandise, de temps de préparation de commande. Cette démarche d’organisation est souvent considérée comme une approche idéale pour les structures de petites tailles, surtout qu’elle met en évidence les manques des solutions du commerce et leurs degrés d’importance (voir tableau ci-dessous)

 

optim mws fig3

 Figure 3 : degrés d’utilité dans l’optimisation des fonctions d’un WMS

 

Aujourd’hui, on constate que le flux d’information à traiter a pris le pas sur le flux de marchandises ! Il permet d’anticiper les commandes et de favoriser ainsi la disponibilité des stocks. Son rôle a pris de l’importance au sein des entreprises puisqu’il peut faire baisser le coût final d’un produit, mais aussi déclencher une vente lorsqu’il permet d’apporter toujours plus de services comme le retour produit sans frais supplémentaire ou de déclencher un type de préparation selon une typologie de client particulière ,de détecter la moindre alerte provenant de différents fournisseurs, prestataires, nœuds logistiques, pour être capable d’anticiper, de re-planifier certains flux, etc. Il apparait donc indispensable d’apporte aux systèmes existants des solutions informatiques pour traiter de manière intelligente un maximum d’informations exploitables en provenance directe de l’entrepôt et son environnement immédiat. Il est plus que jamais nécessaire d’avoir une gestion complète et intégrée de la Supply Chain, des entrepôts, des points de vente, des ressources, des transports mais également une intégration par rapport à l’ensemble des informations de planification afin d’être certain que les commandes seront traitées de manière efficace et rentable.

 

 

 

C’est donc dans cette optique que s’inscrit le présent programme FEDER : fournir un module s’inspire des techniques du BIG DATA et qui s’intègre dans le paysage des outils de pilotage de la Supply Chain (CRM,ERP,GPAO,WMS) pour être capable de donner parfaite visibilité du stock, améliorer la production de l’entrepôt, assurer la traçabilité aval des informations grâce au colisage et au suivi des lots, adapter les moyens au travail à réaliser, optimiser les coûts de transport, et de manière plus générale maîtriser le fonctionnement de l’entrepôt de sorte à redonner une plus-value importante aux PME.