Réalisation d'un dossier médical partagé pour la cancérologie

Dans le cadre du Plan Cancer, le RESEAU ONCO-POITOU-CHARENTES a reçu pour mission de mettre en œuvre dans la région un Dossier Communicant de Cancérologie (DCC). L’intérêt majeur de ce dossier informatisé était de faciliter l’échange d’informations et la coordination de la prise en charge des patients par les professionnels de santé. Les documents du DCC doivent pouvoir être échangés par messagerie sécurisée, mais aussi partagés dans le Dossier Médical Personnel (DMP), ce qui implique qu’ils soient conformes au cadre d’interopérabilité spécifié par l’ASIP Santé (DMP-compatibilité).

Le DCC doit aussi permettre une remontée de données permettant l’observation et le suivi de l’activité aux niveaux local, régional et national.

Le système d’information devait pouvoir permettre de tracer les différentes étapes du parcours de soins des patients :

  • enregistrement des nouveaux cas de cancers,
  • gestion des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) avec production de comptes rendus (fiches RCP) transmis aux correspondants,
  • stockage de documents utiles à la prise en charge (comptes rendus opératoires, comptes rendus anatomopathologiques, photos, courriers…),
  • planification des traitements avec production de Programmes Personnalisés de Soins (PPS), remis aux patients et transmis aux correspondants,
  • organisation de la surveillancepost-thérapeutique des patients avec production de Programmes Personnalisés de l’Après Cancer (PPAC), également appelés Programmes Personnalisés de l’Après Traitement (PPAT), remis aux patients et transmis aux correspondants.

Dans ce contexte précis, l'application développée devait répondre à un certain nombre de contraintes fonctionnelles

  • Répertorier tous les patients traités pour une pathologie donnée et faisant l'objet d'un suivi post-thérapeutique alterné,
  • Classifier les diverses pathologies selon une typologie prédéfinie à laquelle sera affectée un (ou plusieurs) plan(s) de consultation élaborés en fonction des recommandations de l'ANAES et de la FNCLCC,
  • Planifier l'ensemble des visites de surveillance par des dates prévisionnelles autour desquelles la consultation devrait avoir lieu.
  • Générer des fiches de synthèse selon telle ou telle pathologie en respectant un modèle de document en vigueur auprès de l'UCPO.
  • Alerter de façon préventive lorsqu'un patient a omis d'effectuer une visite de surveillance à la date requise ou lorsqu'un médecin consultant constate une anomalie clinique.
  • Exploiter un certain nombre de données statistiques à travers d'indicateurs définis au préalable.
  • Référencer les documents et informations pertinentes pour une méthodologie donnée.

et de sécurisation des données

  • Confidentialité : il était impossible d'espionner les informations échangées.
  • Intégrité : il était impossible de modifier les informations échangées.
  • Authentification : cela permettait de s'assurer de l'identité du programme, de la personne ou de l'organisme avec lequel on communique.

D’ici à la fin 2015, le DCC porté par le RESEAU ONCO-POITOU-CHARENTES devra répondre aux exigences de la cible DCC-DMP 2013-2015.

Le soutien au déploiement du DCC a été inscrit au Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM) 2014-2018 du GCS Esanté, conclu avec l’ARS le 23 juin 2014.